samedi 25 janvier 2014

Quelques nouveautés du rayon BD




Présentation de l'éditeur :
Depuis la nuit des temps, la Garde protège les souris des mille dangers qui menacent leur existence. Trois de ses membres les plus solides, Kenzie, Saxon et Lieam, découvrent lors d’une mission de routine un noir complot ourdi dans la ville de Barkstone. Trop tard ! Lieam est fait prisonnier, les deux autres sont laissés pour mort aux portes de la ville et une armée traîtresse marche déjà vers Lockhaven, la légendaire forteresse de la Garde.
Légendes de la Garde de David Petersen aux éditions Gallimard, 21€.






Présentation de l'éditeur :
À New York, il est presque impossible de marcher, de rouler, de nager, de pratiquer un sport, de s’asseoir ou même de dormir sans utiliser la création d’un certain Robert Moses, véritable équivalent new-yorkais du baron Haussmann. De 1930 à 1970, cet architecte va littéralement transformer le visage de la Grande Pomme en construisant quelques-unes de ses structures les plus célèbres comme le pont de Verrazano. Grand urbaniste, il créera également de nombreuses aires de jeux, des piscines ou des écoles et bâtira 150 000 logements, remplaçant ainsi ceux qu’il avait fait détruire pour dégager de soi-disant taudis et faire passer ses routes... Car par ses grands travaux, Moses deviendra un homme controversé, faisant peu de cas des populations défavorisées et des minorités en se rendant notamment responsable de la « ségrégation invisible ».
Robert Moses, le maître caché de New York de Pierre Christin et Olivier Balez aux éditions Glénat, 22€.




Présentation de l'éditeur :
Max Winson n'a jamais perdu un match de tennis de sa vie. Adulé par la foule, il n'est pourtant pas celui qu'on croit. Grande carcasse mélancolique à l'allure de Pierrot, il n'est que le produit d'une enfance volée par des entraînements inhumains, le pantin d'un père tyrannique. Quand ce dernier devient trop faible pour le coacher, la liberté s'offre à lui avec son cortège de paradoxes existentiels...
Max Winson de Jérémie Moreau aux éditions Delcourt, 15,95€.








Présentation de l'éditeur :
Avec Tout l'or de Paris, tome 2 de La Colère de Fantômas, Olivier Bocquet et Julie Rocheleau confirment le grand retour du maître du crime et de l'effroi...

Dans ce deuxième épisode de La Colère de Fantômas, le criminel sans visage ni états d'âme qui terrifie les habitants de Paris depuis seize longues années a maintenant juré de voler tout l'or de la capitale. Dans une frénésie galopante, et avec pour seule compagnie l'énigmatique lady Beltham, il tue les témoins embarrassants et pille les coffres-forts de la Banque de France. L'inspecteur Juve et Fandor se lancent rageusement à sa poursuite pour qu'enfin cessent ses crimes.

Ce 2e volet de La Colère de Fantômas est une bande dessinée librement inspirée de l'oeuvre de Marcel Allain et Pierre Souvestre ; une série entre récit historique et roman noir.
La colère de Fantomas d'Olivier Bocquet et Julie Rocheleau aux éditions Dargaud, 13,99€.


Présentation de l'éditeur :
Wake up America est une peinture de la société américaine des années 60, racontée à partir de la vie de John Lewis, démocrate, icône américaine, le seul encore vivant du groupe des Big Six dont faisait partie Martin Luther King. Ce premier tome retrace le début des sits in et la mise en pratique de la politique de non violence.
Wake up America de John Lewis, Andrew Aydin et Nate Powell aux éditions Rue de Sèvres, 13€.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire