samedi 3 août 2013

Le linguiste était presque parfait de David Carkeet


Jeremy Cook, séduisant linguiste au sein de Wabash, un institut d'étude du langage des nourrissons, est bien perturbé. En effet, il vient d'entendre de la bouche de sa nouvelle et charmante collègue qu'on le traite de trou-du-cul au sein même de l'entreprise! Qui a osé? Cook se met en tête de démasquer l'ignoble individu qui s'est permis de lui faire cet affront. Mais ce n'est pas tout, à Wabash, un meurtre vient d'être commis et c'est dans le bureau de Cook que le corps a été découvert. Commence alors une minutieuse enquête où tout le monde devient suspect.

Paru en 1980 aux Etats-Unis et remarqué par la presse américaine, il aura fallu plus de trente ans pour que nous puissions à notre tour profiter de ce polar jubilatoire qu'est Le linguiste était presque parfait. A grand renfort de références linguistiques, David Carkeet met en scène une galerie de personnages déjantés dont les joutes verbales sont un délice. Souvent comparé à David Lodge ainsi qu'à Donald Westlake, David Carkeet est l'auteur à découvrir absolument cet été! Si c'est déjà chose faite, il ne vous reste plus qu'à attendre 2014 et la traduction annoncée par les éditions Monsieur Toussaint Louverture du reste de la trilogie Jeremy Cook.

Le linguiste était presque parfait de David Carkeet aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, 19€.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire