samedi 31 août 2013

La dernière danse de Charlot de Fabio Stassi


RENTRÉE LITTÉRAIRE 2013


Tout le monde connaît Charlie Chaplin, héros du cinéma muet et ses célèbres films Le Dictateur ou Les Temps modernes. Mais qui connaît réellement sa vie ?

24 décembre 1971, la mort s'invite au réveillon de Noël du vieux Charlot. Son heure est arrivée mais l'homme a un fils de neuf ans qu'il ne veut pas quitter sans lui avoir légué son histoire, sa vie. Pour cela, il passe un marché avec la mort : s'il arrive à la faire rire, il gagne un an de répit. Ainsi débute le récit de la vie extraordinaire de Charlie Chaplin.

La dernière danse de Charlot nous plonge dans la vie de l'acteur/réalisateur d'une manière très subtile. Et si c'est pour le moment le premier roman de Fabio Stassi traduit en français, nous avons hâte de découvrir ce que nous réserve l'auteur pour la suite.

La dernière danse de Charlot de Fabio Stassi aux éditions Denoël, 20,50€.

jeudi 29 août 2013

La Lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson


RENTRÉE LITTÉRAIRE 2013

Quelques dizaines d'années plus tard, il est temps pour Bjarni Gislason de clamer une ultime fois son amour à Helga.
Eleveur de brebis et contrôleur cantonal des réserves de fourrage à la retraite, Bjarni a rencontré Helga lors d'un contrôle de sa ferme. Entre eux, c'est la passion mais Helga est mariée à Hallgrimur, un dresseur de chevaux souvent absent et Bjarni vit avec Unnur sur qui il s'est juré de veiller jusqu'à la fin de ses jours.

A travers ce long monologue, Bergsveinn Birgisson nous entraîne au cœur d'une Islande tour à tour hostile et maternelle. Bjarni, fermier au premier abord rustre, est avant tout un homme touchant dont l'histoire nous émeut profondément. Roman pastoral et roman d'amour teinté d'érotisme, La Lettre à Helga est à la fois une ode à la nature et le récit du sacrifice d'un homme qui devra choisir entre remords et regrets...


La Lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson aux éditions Zulma, 16,50€.

mardi 27 août 2013

Quatrième mur de Sorj Chalandon


RENTRÉE LITTÉRAIRE 2013


Georges, éternel étudiant en fac d'histoire est également passionné de théâtre, metteur en scène à ses heures et réactionnaire anarchiste engagé. Il va faire une rencontre qui  bouleversera sa vie,  celle de Samuel Akounis, un immigré Grec de confession juive qui a fui la dictature de son pays. Sam est lui aussi metteur en scène. Au début des années 80, il décide de monter l'Antigone d'Anouilh à Beyrouth, une ville ravagée par les conflits où l'improbable beauté des choses prend toute sa dimension dans ce décor de ruine. C'est dans ce lieu troublant que Georges se rendra pour accomplir la promesse faite à Sam.

Il y a deux ans, Sorj Chalandon nous avait déjà bluffé avec son excellent Retour à Killybegs. Il revient aujourd'hui et frappe un très grand coup avec Quatrième mur! On y retrouve toute l'envergure de la tragédie à travers cette magnifique pièce d'Anouilh (qu'on s'empresse de relire ensuite) et aux côtés de Georges, dans cette incroyable ville et ce contexte religieux/historique très lourd où quelques comédiens pleins d'espoir travaillent pour deux heures de paix.

Quatrième mur de Sorj Chalandon aux éditions Grasset, 19€.

lundi 26 août 2013

Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik


RENTREE LITTERAIRE 2013


Après s'être attardé sur les six derniers mois de la vie de Stefan Zweig, Laurent Seskik s'intéresse aujourd'hui à la face cachée d'Albert Einstein ou plus précisément à Eduard, son fils, dont peu de gens connaissaient l'existence.

Interné au Burghölzli à l'âge de 20 ans suite à des accès de violence et d'importants troubles mentaux, Eduard entretient très peu de relations avec son père qui ne vient jamais le voir. En effet, Albert Einstein, alors séparé de sa première femme Mileva, instaure rapidement une distance avec son fils. Brillant dans de nombreux domaines, le grand homme se trouve pourtant démuni face à son rôle de père et délaisse complètement Eduard dont le ressentiment à l'égard de son géniteur ne fait que croître.

Laurent Seksik parvient avec aisance à nous plonger dans le quotidien du grand scientifique qu'était Albert Einstein et de sa famille. A travers les voix de Mileva, la mère aimante et dévouée, d'Eduard, le fils étouffé par la notoriété du père et enfin d'Einstein, l'homme de science, l'auteur nous montre à quel point l'individu peut montrer une personnalité tout à fait différente de la sphère publique à la sphère privée. Scientifique de génie, homme de tous les combats, Einstein aura pourtant toujours eu une faiblesse... son fils. 
 
Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik aux éditions Flammarion, 19€.

samedi 3 août 2013

Voyage entre la France et le Burundi

Parce qu'il n'y a pas que les livres dans la vie, Le Livre et la Tortue a décidé de vous parler un peu de musique aujourd'hui : une découverte qui, on l'espère, ne vous laissera pas insensible!



Milk Coffee & Sugar est un groupe qu'on adore et dont le chanteur Gaël Faye a sorti récemment un album solo. Accompagné sur scène de musiciens aux talents multiples et variés et de son acolyte Edgar Sekloka, Gaël Faye manie les mots comme un exutoire à une vie déracinée. Entre la France, le Burundi et le Rwanda, le rappeur nous emporte grâce à des textes sensibles et engagés et une musique à la rythmique plus qu'efficace! Découvrez le sans plus attendre sur son album Pili Pili sur un croissant au beurre ou sur scène (en compagnie de Féfé, Mélissa Laveaux, Beat Assailant...) dimanche 28 juillet à l'occasion des scènes d'été de la Villette à partir de 19h!




Le linguiste était presque parfait de David Carkeet


Jeremy Cook, séduisant linguiste au sein de Wabash, un institut d'étude du langage des nourrissons, est bien perturbé. En effet, il vient d'entendre de la bouche de sa nouvelle et charmante collègue qu'on le traite de trou-du-cul au sein même de l'entreprise! Qui a osé? Cook se met en tête de démasquer l'ignoble individu qui s'est permis de lui faire cet affront. Mais ce n'est pas tout, à Wabash, un meurtre vient d'être commis et c'est dans le bureau de Cook que le corps a été découvert. Commence alors une minutieuse enquête où tout le monde devient suspect.

Paru en 1980 aux Etats-Unis et remarqué par la presse américaine, il aura fallu plus de trente ans pour que nous puissions à notre tour profiter de ce polar jubilatoire qu'est Le linguiste était presque parfait. A grand renfort de références linguistiques, David Carkeet met en scène une galerie de personnages déjantés dont les joutes verbales sont un délice. Souvent comparé à David Lodge ainsi qu'à Donald Westlake, David Carkeet est l'auteur à découvrir absolument cet été! Si c'est déjà chose faite, il ne vous reste plus qu'à attendre 2014 et la traduction annoncée par les éditions Monsieur Toussaint Louverture du reste de la trilogie Jeremy Cook.

Le linguiste était presque parfait de David Carkeet aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, 19€.