dimanche 24 mars 2013

Les heures silencieuses de Gaëlle Josse





 
 
 Inspirée par le tableau du peintre De Witte, Gaëlle Josse nous raconte l'histoire de cette femme que vous apercevez de dos sur la couverture du livre. Elle s'appelle Magdalena Van Beyeren et nous fait partager son journal intime. Elle y évoque son enfance, sa famille, son mariage mais également le monde maritime, celui de la compagnie des Indes hollandaise où son père et son mari travaillent. Elle nous livre également les évènements qui ont marqué sa vie, ses doutes, ses frustrations, ses désirs les plus intimes.

Tout en finesse, Gaëlle Josse nous embarque dans la vie de cette femme qui transformera à jamais notre regard sur ce tableau. Les mots sont justes, empreints de poésie. Une révélation.

 
 
 
"A l'heure où mes jours se ternissent comme un miroir perd son teint, le besoin de m'alléger de ce qui m'emcombre devient plus fort que tout. Je garde l'espoir, naïf peut-être, qu'un tel aveu sera comme l'amputation d'un membre inguérissable qui, pour douloureuse qu'elle soit, permet de sauver le reste du corps."[...]
 
 
Les heures silencieuses de Gaëlle Josse aux éditions Autrement, 13€.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire